Erreurs courantes lors de l’examen de conduite

 

Le stress lié à l’examen de conduite pour l’obtention du permis peut faire oublier les détails les plus élémentaires, et ce sont précisément ces petites erreurs qui font que plus de 40 % des étudiants échouent à l’examen de conduite du premier coup. Afin de vous aider à réussir votre examen et donc à obtenir votre permis, nous allons passer en revue dans cet article les détails à ne pas oublier lorsque vous êtes au volant.

 

Erreur 1 : Les rétroviseurs, le siège et la ceinture de sécurité

La première chose que l’examinateur va vérifier, ce sont les préliminaires, c’est-à-dire que vous ajustez le siège, que vous ajustez les rétroviseurs, que vous attachez votre ceinture de sécurité et que vous vous assurez que votre passager est également bouclé. L’importance de ces petites actions réside dans leur rapport avec la sécurité : en positionnant les rétroviseurs par rapport à une position assise confortable, vous éliminez les angles morts, réduisant ainsi le risque d’accident.

 

Erreur 2 : Coins, ronds-points et voies rapides

Maintenir une vitesse correcte lorsque vous tournez dans un virage, entrez dans un rond-point ou sortez d’une voie rapide est un autre point sur lequel les élèves des auto-écoles échouent généralement lorsqu’ils sont confrontés à leur examen pratique. Avec le stress de se retrouver sur une autre route, la plupart des étudiants freinent brusquement et bloquent les autres véhicules, et ils courent le risque de provoquer un accident de la circulation à cause de leur action. Mon conseil : restez calme et réduisez progressivement votre vitesse.

 

Erreur 3 : L’importance des rétroviseurs et des clignotants

N’oubliez jamais de vérifier vos rétroviseurs avant chaque manœuvre, comme un virage ou un changement de voie. N’oubliez pas non plus de mettre vos clignotants avant d’effectuer ces manœuvres. Votre examinateur sera très attentif à ces détails.

 

Erreur 4 : Respect des piétons

Lorsque vous atteignez un passage zébré, respectez-le toujours, ralentissez avant de l’atteindre afin de vous arrêter sans empiéter sur le passage pour piétons, car le principe que tout conducteur doit respecter est d’assurer la sécurité des piétons.

 

Erreur 5 : Respect des signaux de circulation

Le respect de la signalisation routière est primordial, c’est donc l’un des points clés sur lesquels votre instructeur vous évaluera. Même si vous connaissez les panneaux de signalisation, il est très probable que, par nervosité, vous les confondiez au moment du test. Deux des signes que les étudiants confondent souvent lorsqu’ils passent leur test sont “Stop” et “Cédez”.

N’oubliez pas qu’au panneau d’arrêt, vous devez toujours freiner, qu’un véhicule arrive ou non sur l’autre voie, et qu’au panneau de céder le passage, vous devez ralentir et rouler lentement jusqu’à ce que vous soyez sûr qu’il n’y a pas d’autre véhicule sur la route – pas besoin de vous arrêter. Si un autre véhicule est en mouvement ou si un piéton veut traverser la route, vous devez freiner pour céder le passage.

 

Erreur 6 : Parking

S’il y a une manœuvre qui rend nerveux un conducteur débutant, c’est bien le stationnement. Les échecs les plus récurrents à ce stade sont les erreurs de calcul de l’espace et le stationnement dans les zones interdites. Mon conseil : entraînez-vous bien avant le test.

Si vous avez besoin d’aide pour vous préparer à passer votre examen pratique de conduite, rendez-vous dans la meilleure école de conduite de Montréal : Omega. Vous y trouverez des instructeurs professionnels certifiés qui seront heureux de vous aider à développer vos compétences en matière de permis de conduire. Visitez le site omegadrivingschool.com et demandez les cours et les horaires.

L’École de Conduite Omega est le guide dont vous avez besoin pour réussir votre examen de conduite !