5 conseils efficaces pour éviter la fatigue au volant

Il est certain qu’à un moment ou à un autre de sa vie quotidienne, tout conducteur a été ou sera confronté à une fatigue au volant potentiellement dangereuse. Que faire dans ces cas-là ? Tout d’abord, il y a deux choses à garder à l’esprit.

La première chose à savoir est que, selon la revue scientifique Techniques de l’Ingénieur, un long état d’éveil, même entrecoupé de quelques brèves siestes, peut affecter les neurones tout autant que 0,05° d’alcool dans le sang.

Cela implique une diminution considérable des réflexes, des pertes de mémoire et une grande difficulté à maintenir la concentration. Sans aucun doute, un état de vigilance déplorable à éviter à tout prix, ce qui nous amène au point suivant.

La deuxième chose que vous devez savoir est que la meilleure façon d’éviter la fatigue au volant est tout simplement de la prévenir.

Il n’y a pas d’astuce cachée ou très astucieuse à dévoiler, il s’agit simplement de bien planifier vos heures de sommeil afin que vous ne leur nuisiez pas et qu’ils ne vous nuisent pas.

Dans cet article, nous vous présenterons plusieurs mesures qui vous aideront à gérer la fatigue au volant, la prévention étant la principale forme de sécurité routière.

1. Que boire pour rester éveillé au volant ?

Que boire pour rester éveillé au volant

Vous bâillez constamment au volant ? Attention, c’est le premier symptôme de la fatigue au volant. C’est le moment de boire une bonne boisson chaude.

La meilleure boisson pour éviter la fatigue au volant et en fait, la boisson la plus consommée dans le monde pour la même raison est le café. Nous n’allons pas entrer dans les détails techniques pour expliquer le fonctionnement du café dans l’organisme, mais nous allons vous dire ce qui suit.

La caféine a pour effet de retarder le rythme circadien d’environ 40 minutes. Cela signifie que le café peut nous aider à rester éveillés plus longtemps, mais qu’il n’élimine pas la somnolence.

Il est important de comprendre cela afin de ne pas commettre l’erreur de croire que cinq tasses de café vous empêcheront de dormir toute la nuit sur une autoroute.

Pour ceux qui, pour des raisons de santé, ne peuvent pas boire de café, il existe une autre excellente option, la deuxième boisson la plus consommée au monde : le thé. Vous serez peut-être intéressé par la lecture de 10 conseils pour une conduite sûre en hiver.

2. Mythes et conseils

Il existe de nombreux mythes sur la fatigue au volant et sur les moyens d’y remédier. Certains d’entre eux sont vrais, mais la plupart ne le sont pas. Permettez-nous d’illustrer ce point pour vous : 

Que faire ?

Organisez votre voyage ! Un long voyage en voiture vous attend, plus que le nombre d’heures d’éveil dont vous devriez disposer ? Passez une bonne nuit de sommeil avant de partir ; prenez un copilote avec vous pour alterner les tâches de conduite ; faites des recherches sur l’itinéraire pour trouver des aires de repos.

Ce qu’il ne faut pas faire

Distractions subtiles

Vous avez probablement entendu dire que le fait d’écouter de la musique, de mâcher du chewing-gum, de fumer et autres peut vous empêcher de dormir au volant. C’est faux ; une grande quantité de somnolence pourra vous enlever le peu d’attention que vous pouvez consacrer à l’une de ces activités.

Technologie

Vous avez probablement déjà entendu parler d’une ou deux applications de réveil. La plupart de ces apps cherchent à forcer le cerveau à travailler alors qu’il a du mal à se reposer.

Nous ne mentons pas en vous disant que vous finirez très probablement par jeter votre téléphone portable par la fenêtre… donc, oubliez cette « solution ».

Médicaments

Nous ne recommandons pas de prendre des pilules contre la fatigue et la somnolence au volant, car aucun stimulant légal ne vous donnera un niveau d’énergie suffisant pour activer un cerveau fatigué. Vous serez peut-être intéressé par la lecture de ce document : Conduire dans la tempête.

3. Évitez de conduire la nuit

Évitez de conduire la nuit

Si vous avez l’habitude de dormir la nuit et de maintenir un état d’éveil actif pendant la journée, peu importe que vous fassiez une sieste le soir ou que vous décidiez de vous lever beaucoup plus tard ce jour-là.

Votre corps répondra automatiquement à la fonction naturelle et à l’habitude quotidienne de libérer de la mélatonine après la disparition de la lumière du soleil. Par conséquent, lorsque vous remarquez le moindre signe de fatigue au volant, il est préférable de vous arrêter et de repenser votre stratégie.

Comment conduire la nuit

La meilleure façon d’éviter les signes de fatigue au volant a nuit est d’avoir déjà créé une habitude de sommeil avec le cycle horaire modifié. C’est quelque chose qui peut prendre du temps, mais progressivement le corps est capable de s’habituer à tout.

4. Améliorez vos habitudes de sommeil

La somnolence au volant n’est pas une chose qui n’arrive que lors de voyages extraordinaires et hors de la routine. La plupart des gens n’ont pas de bonnes habitudes de sommeil et peuvent remarquer des symptômes de somnolence dans leur conduite quotidienne.

Ainsi, pour éviter ce problème, vous devez chercher des moyens d’obtenir un sommeil vraiment réparateur :

  • Organisez votre journée de manière à pouvoir bénéficier de 8 heures de sommeil ininterrompu.
  • Aménagez votre chambre de manière à garantir votre sommeil ; avec la bonne température, sans objets gênants dans le lit, sans bruit et avec la lumière éteinte.
  • Ne dormez pas avec votre téléphone portable à proximité, ni avec votre téléphone portable ou votre ordinateur allumé. La lumière de l’écran affecte grandement votre vue.
  • Faites des exercices de respiration ou de méditation pour éliminer le stress avant de vous coucher.

Vous pourriez être intéressé par la lecture de : Comment s’insérer dans un embouteillage sans être en danger dans la rue ?

5. Apprenez à connaître les villages-relais

Sachant qu’il n’y a pas que les vacanciers qui peuvent passer des dizaines d’heures sur la route, mais qu’il y a aussi des personnes qui vivent de ce type de routine, comme les chauffeurs routiers, le gouvernement a créé certains espaces sur l’autoroute.

Des espaces spécialement créés pour que les chauffeurs puissent faire des pauses dans leurs longues heures de voyage. Ces espaces sont connus sous le nom de villages-relais.

Un village-relais est une municipalité reconnue par le ministère des Transports qui offre, en collaboration avec les entreprises locales, une variété de services et un lieu d’arrêt agréable et sécuritaire.

En plus des services, les villages-relais offrent aux voyageurs des attractions culturelles et naturelles, des aménagements de qualité et un environnement sur mesure, donnant aux visiteurs le goût de prolonger leur séjour.

Nous espérons que ces conseils pour rester éveillé vous seront utiles et que vous savez maintenant comment agir après avoir reconnu les premiers signes de fatigue au volant.

Si vous souhaitez compléter ces informations, nous vous invitons à lire les statistiques sur la fatigue au volant fournies par le site de la SAAQ.

Nous vous invitons à lire d’autres articles intéressants sur notre blogue et à partager cet article avec vos amis afin que personne n’ait à recevoir une amende pour fatigue au volant.